Sélectionner une page
< Retour aux actualités

…  «  Je suis un simple miroir, je te montre ton reflet

 

Si ton image te déplait, ce n’est pas moi qu’il faut briser, mais des aspects de toi qu’il faut transformer… »

 

L’effet miroir qu’est ce que c’est ?

 

Nous sommes tous exposés à l’effet miroir dans nos interactions sociales, personnelles et professionnelles.

 

L’effet miroir est un ensemble de projections psychologiques (sentiments, émotions, croyances) que vous localisez et projetez inconsciemment sur votre interlocuteur.

 

L’objectif ici est de prendre conscience de ce principe, afin d’utiliser l’effet miroir comme l’outil incontestable d’une bonne connaissance de soi-même.

 

Ça se passe ainsi dans la vie de tous les jours dans vos relations et vos interactions. Lorsque vous vous sentez proche des émotions d’une autre personne, qu’elle soit en joie, en peine, en colère , en amour ou en souffrance, c’est simplement parce qu’au fond de vous, vous connaissez parfaitement ces émotions.

 

Ce constat est intéressant, car si une personne vous attire ou vous dérange c’est précisément la résonance de ce qui existe en vous à cet instant.

 

Dans une interaction, comme un jeu de miroir, ce que nous percevons ou projetons chez l’autre est une partie de nous.

 

En miroir, l’autre vous renvoie cette partie de vous.

 

Soit une partie à laquelle vous vous identifiez, que vous contenez en conscience et dans laquelle vous vous reconnaissez.

 

Soit une partie que vous ignorez, que vous n’osez pas exprimer ou que vous ne souhaitez pas encore reconnaître ou accepter.

 

 

Je reconnais ce que je connais…

 

Face à ce principe : 2 possibilités

 

– Soit vous n’êtes pas concerné, donc sans réaction et sans jugement. Après tout, l’autre est libre d’être qui il est, et lui seul est concerné par ce qui se dégage de ses attitudes et de ses choix d’être. Ses propos, ses faits et gestes lui appartiennent.

 

Dans ce cas l’interaction se nourrit de neutralité bienveillante.

 

– Soit vous relevez un trait, une attitude qu’elle soit attirante ou dérangeante, cela signifie clairement que vous n’êtes pas étranger à ce trait. Comment pourrions-nous reconnaître ce que nous ne connaissons pas? ou ce que nous ne contenons pas.

 

La différence entre ces 2 possibilités sera votre ressenti ( gêne, agacement, rejet, jugement ou attirance, sympathie, ouverture, affinité).

 

Les interactions apportent cette parfaite opportunité de se connaître davantage.

 

Nous attirons qui nous sommes, cette lecture se produit dans les deux sens

 

Vous pouvez le percevoir dans un sens …

 

Lorsqu’un trait de caractère vous attire chez l’autre, il s’agit soit:

 

– d’un trait que vous contenez en conscience

 

– d’un trait naissant que vous souhaitez contenir.

 

Si vous êtes touché par la bienveillance de votre interlocuteur, cela signifie que vous contenez la bienveillance ou que vous souhaitez évoluer et tendre davantage vers cette qualité.

 

« On s’est à peine rencontrés, pourtant j’ai l’impression de te connaître depuis toujours »

 

Qui n’a pas ressenti cette étrange sensation de « connu »?

 

C’est ce principe d’attirance qui permet de créer les affinités relationnelles, comme dans une reconnaissance commune. Vous vous reconnaissez en l’autre et vice versa.

 

Et vous pouvez le percevoir dans l’autre sens …

 

C’est le même principe qui se produit lorsqu’un trait de caractère vous dérange chez l’autre. Cette polarité qui vous déplait vous la contenez sous différents aspects :

 

– Soit vous n’êtes pas encore conscients de cette polarité dérangeante, en réaction vous la rejetez et la jugez.

 

Pour évoluer et se libérer Il est essentiel de comprendre ce rejet :

 

Et si ce que je rejette venait simplement toucher quelque chose en moi, qu’est-ce que cela serait exactement?

 

Ce rejet peut indiquer que c’est précisément ce que vous avez à dépasser, à travailler intérieurement et à transformer.

 

– Soit vous acceptez d’observer ce trait qui vient déranger quelque chose en vous car en l’acceptant il vous conduit précisément à ce que vous avez le pouvoir de transformer.

 

Accepter est un pas vers la transformation ET la libération.

 

Accepter c’est aussi être accepté en retour.

 

Nous croisons les personnes qui à priori « nous dérangent » lorsqu’il nous est nécessaire d’évoluer, de comprendre et d’apprendre de cette relation.

 

L’effet miroir agit comme un GPS intérieur.

 

Prendre conscience de la puissance de L’effet miroir nous permet d’identifier la caractéristique qui nous met en tension intérieure…pour mieux s’en libérer.

 

Les réponses, les clés et les possibilités de se libérer arrivent rapidement.

 

Se libérer c’est être en paix avec tous les aspects de qui nous sommes.

 

Etre en paix, c’est être confiant. Etre confiant, c’est lorsque plus rien ni personne ne te dérange.

 

Les enseignements des Bouddhistes Tibétains mettent en évidence que l’inconscient nous conduit vers les bonnes personnes pour évoluer et que « nos plus grandes transformations se produisent grâce à nos « meilleurs ennemis  »

 

Merci à nos « meilleurs ennemis » et à tous ceux qui nous ont éclairés sur nos axes de transformations et notre capacité à les dépasser.

 

Merci pour vos commentaires et retours d’expériences …